Samedi 7 septembre: Le pays Sisteronais


C'est non sans une certaine émotion que nous partons à l’assaut de la dernière sortie spéciale de l'année. Que le temps passe vite depuis la première de l'année au Cannet-des-Maures le 23 mars. Celle-ci sera suivie de Bandol, Sainte-Croix-sur-Verdon, Beaumes-de-Venise, Villes-sur-Auzon, Malijai et enfin Sisteron pour finir en beauté.


Nous commençons par le traditionnel petit café offert par les Rugissants au pied du célèbre rocher de la Baume, moment toujours apprécié et très convivial.

Le traditionnel café

Nous profitons ensuite des premiers kilomètres tout plats (ou presque) pour nous échauffer (et nous réchauffer) alors que le soleil joue à cache cache avec les nuages. Les 25 premiers kilomètres permettront d'admirer les paysages verdoyants des pré-Alpes.

         Le soleil fait enfin son apparition après quelques kilomètres                                           Les premiers kilomètres de la sortie


Nous approchons petit à petit de la traversée de la pittoresque clue de Bayons que nous profiterons pour contempler.

La clue de Bayons

Alors qu'au grand regret de certains nous en terminons avec le plat, nous partons à l'assaut du village d'Esparron la Bâtie sur une petite route (bucolique diront certains) aux nombreux points de vue.

L'ascension vers Esparron la Bâtie

Une fois le sommet atteint au prix d'un bel effort et d'une belle bagarre (la pente atteint régulièrement les 10 %), nous redescendons par la même route vu qu'il s'agit d'une voie sans issue ("drôle d'idée" diront certains alors que d'autres profitent de la beauté des paysages !).

                                      Le groupe au sommet                                                                La descente vers la vallée

Après quelques kilomètres de plat dans la vallée où nous passerons notamment à proximité du petit village de Bayons, nous commençons à apercevoir les fameux tourniquets de Bayons dont nous nous rapprochons dangereusement. Ceux-ci font tellement peur que c'est le moment choisie par Laure pour dérailler, l'histoire ne dira pas si c'était volontaire ou non...

                            L'approche des tourniquets de Bayons                                                       Jean-Claude dans les tourniquets

Nous attaquons donc cette deuxième longue ascension de la journée, le col des Sagnes qui du haut de ses 1 171 mètres ne présente pas de gros pourcentages. Nous profiterons de cette grimpée pour admirer l’enchaînement des lacets qui rappellera à certains la montée de Montvernier escaladée lors du voyage 2011 dans les Alpes...

Les rugissants à l'attaque dans tourniquets de Bayons !

Nous redescendons ensuite dans le vallée de la Motte du Caire sur une toute petite route d'où nous contemplons le village perché de Turriers. Nous sommes alors sur de petites routes au cœur de grandes prairies et où les voitures sont rares : que du bonheur !

C'est le moment que choisi un certain A.A. pour dérailler (décidément !), le rythme était sans doute trop élevé pour lui... Par respect pour lui nous ne citerons pas son nom, les risques de représailles de la justice sont trop élevés...

La descente vers de la vallée de la Motte du Caire

Les longues ascensions laissent la place aux montées plus courtes et aux pourcentages moins élevés. Nous profitons de la vallée vers la Motte du Caire pour nous organiser dans les faux plats descendants. Nous prendront ensuite une toute petite route jusqu'à Vaumeilh où nous attaquerons la dernière ascension de la journée.

Le sommet de la dernière ascension de la journée

La descente sinueuse qui suivra permettra d'admirer les nombreux points de vues sur la vallée.

La descente sinueuse sur la vallée
                                            
Nous profitons ensuite d'une fin de parcours où les reliefs se font rares pour rentrer tranquillement jusqu'à Sisteron et sa célèbre citadelle.
Pas de côte avec gros pourcentage pour terminer cette fois-ci, nous clôturerons la sortie par des routes au profil plutôt plat...

                 Les derniers hectomètres avec vue sur la citadelle !                                           Le repas au pied de la citadelle

Le restaurant de midi toujours apprécié et très convivial

Le restaurant entre le Rocher de la Beaume et la Citadelle permettra de clôturer l'année des sorties spéciales en toute convivialité. Vivement l'année prochaine !


Les 11 participants :
Alain Berg., André J., Fabien, François B., Isa, Jean-Claude, Jean-Pierre B., Laure, Pierre, Régis et Serge

Le groupe au grand complet devant le Rocher de la Baume